Imaz La tete
|Plan du site|Contact|Légal|Régie publicité|Site Réalisé par SOUBOU-Georges|

Niée
Qu'est-ce qu'une fête pour les Réunionnais, aurait-on pu poser comme question préalable ? La réponse peut nous être donnée par une lecture attentive d'un ouvrage d'Henri Azéma : "Les plaisirs à Saint-Denis ». Il suffit de faire une étude des champs lexicaux de ce texte et de se demander à quoi renvoie le mot "fête". On peut, par comparaison, se poser la même question au sujet de l'emploi des mots "20 décembre" dans l'"Histoire de la ville de Saint-Denis" du même auteur .

L'évocation de cette date sonne à chaque fois comme le rappel d'une sorte de munus administratif, d'un "fardeau de l'homme blanc". Il est donc question successivement de "vagabondage" et de "travail obligatoire" (p. 110), de "crise financière" et d'"indemnité" (p. 118), de "fête du travail" (p. 126), d' "instruction publique" (p. 127), de "santé publique" (pp. 127-128), d'"eau" (p. 132), et de "recensement" (p. 153). A l'occasion de cette dernière mention, on apprend que :"La plupart de ces hommes du 20 décembre 1848 n'avaient point d'existence légale".


Gérard NOIRIEL, Réfugiés et sans papiers. La République face au droit d'asile. XIX°-XX° siècle, Paris, Pluriel / Hachette Littératures, 1991, pp. 90-93.
En paraphrasant Mona OZOUF qui se demande : "Quels sont les ingrédients nécessaires à la plénitude d'une
fête ?", La fête révolutionnaire, 1789-1799, Paris, Folio / histoire, 1989, p 31.
Henri AZEMA, ouv. cité (voir note 8 de ce chapitre), pp.232-300.
Les deux textes ont été regroupés dans l'édition de Grand Océan (collection "Les introuvables de l'océan Indien"), il s'agit donc du même ouvrage cité en note 8.


C'est moi qui souligne. Le slogan "Tous nés en 1848" utilisé pour les commémorations en Métropole vient de loin... On peut remarquer qu'il en va de même de nos jours pour les réfugiés qui n'ont pas d'existence aux yeux de l'Administration tant que ne leur ait pas été affectée une nationalité. Voir, Gérard NOIRIEL, ouv. cité, p.83, et encore p. 155 :"A partir du moment où la société construit des catégories précises composées d'individus bénéficiant de ses faveurs, comment faire pour reconnaître à coup sûr ceux qui ont effectivement droit aux avantages consentis ?".

Nos pages sont uniques parceque vous êtes uniques!!!